Communiqué pour diffusion immédiateMontréal, le 15 août 2017

Pierre Kwenders dévoile deux nouveaux singles tirés de son nouvel album

Il y a deux mois, Pierre Kwenders nous présentait son tube de l’été; l’addictive Sexus Plexus Nexus. Named after a trilogy of erotic novels by Henry Miller, “Sexus Plexus Nexus” is as sensuous as its source material: a sex, sax, and string-laden confection that floats along until Congolese rumba guitars enter the scene (Pitchfork). Aujourd’hui, l’Empereur revient à la charge et nous partage deux singles plutôt qu’un: La La Love et Tuba Tuba. Les deux chansons sont tirées de son nouvel album intitulé MAKANDA at the End of Space, the Beginning of Time, à paraître le 8 septembre prochain via Bonsound.

Écoutez et partagez dès maintenant La La Love et Tuba Tuba via YouTube.
Les deux chansons sont disponibles sur toutes les plateformes numériques dès maintenant.

La La Love est un hymne à l’amour, explique Pierre. Tout le monde a besoin d’amour. On ne peut pas s’en passer. La vie est courte, profitons-en et dansons. Pas besoin de se soucier de ce que pensent les gens. Vivre et laisser vivre, voilà l’esprit de Tuba Tuba. Ces deux chansons sont liées par l’esprit de célébration de la vie et de l’amour.

Son nouvel album MAKANDA porte les couleurs d’une Afrique moderne où la rumba congolaise est tout à l’honneur. Enregistré à Seattle, il a été réalisé par l’artiste Fly Guy Dai, aka Tendai Baba Maraire, moitié du duo hip hop de Seattle Shabazz Palaces. La richesse musicale propre à Pierre Kwenders est palpable à travers les onze pièces de l’album surfant entre la new wave world music, la rumba trap, l’afrobeat et l’électro. Une réelle liberté artistique s’articule sur les plans lyrique et esthétique grâce aux quatres langues chantées (lingala, français, anglais, shona) qui en forment les pierres angulaires.

Visionnaire, cet album positionne Pierre Kwenders au premier rang de la scène afrocentrique de Montréal. J’ai voulu avoir une certaine sensualité dans mes textes et dans ma façon de chanter. C’est un album sur lequel je chante beaucoup l’amour. J’ai voulu le dédier aux femmes en particulier, explique l’artiste. Cette ode à l’amour se retrouve sur la voluptueuse Sexus Plexus Nexus; sur Zonga où il pleure un amour de jeunesse perdu; et finalement sur Rendezvous où il veut amener la femme de ses rêves à Paris. Les femmes de la vie de Pierre Kwenders représentent sa force, d’où le titre Makanda - qui signifie ‘Force’ en tshiluba.

Pierre s’est entouré d’une multitude d’artistes de la scène musicale vibrante de Seattle: SassyBlack, Tanyaradzwa et Hussein Kalonji - membre de Chimurenga Renaissance - qui a d’ailleurs joué la majorité des guitares sur l’album. Il a aussi collaboré avec le rappeur Ish, mieux connu sous le nom d’ Ishmael Butler, seconde moitié de Shabazz Palaces. Ce dernier est récipiendaire d’un Grammy et fait partie de l’ancienne formation légendaire Digable Planets.

Avec MAKANDA, Pierre prend une tangente nouvelle, se distanciant du son up-tempo qui a fait le succès de son premier album, Le Dernier Empereur Bantou (2014). Il s’est inspiré des grands de la rumba congolaise, a voulu aller dans la subtilité en explorant des avenues diverses pour ainsi repousser les limites de son art.

Ne manquez pas le spectacle de lancement officiel de l’album le 13 septembre prochain au Centre PHI dans le cadre de POP Montréal. Les billets sont disponibles dès maintenant en ligne.

Dates de spectacles
19/08/17 Sainte-Agathe-des-Monts, QC // Place Lagny
31/08/17 Rouyn-Noranda, QC // Scène extérieure Desjardins (FME)
13/09/17 Montréal, QC // PHI Center (Album launch show)
15/09/17 Toronto, ON // Rivoli
16/09/17 Guelph, ON // Market Square Stage (Guelph Jazz Festival)
22/09/17 Québec, QC // Le Cercle
22/09/17 Québec, QC // Le Cercle (avec Moonshine)
23/09/17 Ottawa, QC // Studio du NAC

Il est canadien mais invente l’Afrique électronique, peut rapper en cinq langues et s’imposer en première partie d’Arcade Fire. Son prochain album sera réalisé par un membre de Shabazz Palaces : dites bonjour à Pierre Kwenders, votre nouvelle obsession.

CANAL+

La poésie du chanteur montréalais et sa musique qui nous attaquent à coups de percussion électronique, fait voyager.

Le Journal de Montréal

Even though he has a Juno nomination and Polaris Prize longlist kudos to his name, he hasn’t yet made as big of a splash across the border. With his latest track, “Sexus Plexus Nexus,” this should change.

Pitchfork