Communiqué pour diffusion immédiateMontréal, le 10 avril 2018

Mélissa Laveaux annonce sa signature chez Bonsound et lance un nouvel album

L’équipe de Bonsound est très fière d’annoncer la signature de l’artiste Mélissa Laveaux en disques et spectacles au Canada. Originaire d’Haïti et vivant à Paris, Mélissa est une auteure-compositrice-interprète alliant folk, blues, pop indie et influences créoles. Métissée, son oeuvre est teintée de son héritage culturel haïtien tandis que sa voix soul, singulière et vibrante, en est le fil conducteur. Elle lance aujourd’hui son nouvel album intitulé Radyo siwèl en version numérique via Bonsound et dévoile le clip de la chanson Angeli-ko. Il s’agit de son troisième en carrière et son premier entièrement composé de répertoire folklorique et de pièces originales en Créole.

Visionnez et partagez le vidéoclip d'Angeli-ko via YouTube. L’album Radyo siwèl est disponible dès maintenant sur toutes les plateformes numériques.

Ce nouvel opus baigne dans un univers artistique riche en sonorités et en influences musicales. Un jour, j’ai chanté devant Amos Coulanges, grand guitariste classique de musique haïtienne. Après, il m’a dit : “Ben, t’as changé beaucoup d’accords ? T’as changé les mélodies ?” Au final, il m’a dit : “Ouais… c’est bien.” Ça fait partie de la transmission de ce répertoire : quelque chose de retrouvé, quelque chose de perdu, quelque chose d’inventé, a confié l’artiste au Devoir.

Mélissa Laveaux sera en spectacle à Montréal sous peu. Pour plus d’infos sur ses dates de spectacles, visitez sa page d’artiste.

À propos de Mélissa:
Avril 2016. Mélissa Laveaux part pour Haïti, la terre natale de ses parents. Vingt ans qu'elle n'y a pas remis les pieds, depuis ces vacances, les seules, passées dans la région du Cap Haïtien. Elle n'avait alors que douze ans. La voilà donc, femme, musicienne, étrangère à ce pays qui fait pourtant partie d'elle et de son histoire. D'Haïti, elle ne connaît que les expressions créoles imagées que sa mère échange au téléphone avec ses tantes, lorsqu'elles se racontent les zins, les derniers potins. Mais surtout, ce qui la lie à cette terre, ce sont les chants de Martha Jean-Claude, qui, exilée à Cuba dans les années 50, chantait l'Haïti chérie qu'elle avait dû fuir. Comme le feront les parents de Mélissa, des années plus tard, pour s'installer au Canada. Les disques de Martha Jean-Claude ont bercé l'enfance de leur fille, dans le froid d'Ottawa. Cette voix, la petite la connaît depuis toujours, et la suit encore lorsqu'elle explore, des années plus tard, les rues de Port au Prince. Elle y cherche les échos d'un extraordinaire patrimoine : celui des chants folkloriques qui, depuis des décennies, nourrissent les artistes haïtiens. Ces morceaux de poésie populaire, qui tissent les métaphores et jonglent avec le double sens, renferment l'identité d'un peuple dont la résistance est la seconde nature. Souvent anonymes, ils sont nés dans les Bann' Siwèl, les orchestres de troubadours champètres qui les colportaient au gré des fêtes de village.

Dates de spectacles
28/06/18 Chicago, US // Millennium Park
01/07/18 NYC,US // SummerStage TBC
05/07/18 NYC, US // Lincoln Center